La neige est-elle une excuse pour ne pas travailler ?

Routes impraticables, transports en commun bloqués. Beaucoup de salariés s’inquiètent de ne pas pouvoir se rendre sur leur lieu de travail à cause de la neige. 

Peuvent-ils être sanctionnés par leur employeur pour cela ? Doivent-ils forcément poser une journée de congé ou de RTT ?

Selon le Code du travail, il s’agit d’un cas de force majeure. Le salarié ne peut donc être sanctionné. 

Cependant, afin de démontrer sa bonne foi, il est préférable que ce dernier se constitue des éléments de preuve en faisant des photographies de sa voiture bloquée et des routes enneigées, qu’il récupère une copie du bulletin météorologique, etc…

De même, il devra informer rapidement l’employeur de son absence. En effet, tous retards ou absences injustifiés constituent des manquements pouvant être sanctionnés par l’employeur du fait de son pouvoir disciplinaire.

L’employeur n’est pas dans l’obligation de rémunérer la journée non travaillée, sauf si la convention collective auquel est soumis le salarié le prévoit.

Par ailleurs, le salarié peut également exercer son droit de retrait en refusant d’aller travailler dès lors qu’il peut invoquer un danger grave ou imminent, par exemple s’il doit effectuer des déplacements professionnels. Dans ce cas, l’employeur aura l’obligation de le rémunérer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :